Publié par

Invasion du frelon, mais d’où vient-il ?

Invasion frelon reine unique

Saviez vous qu’une seule reine serait responsable de l’invasion du frelon sur plus 80% du territoire ? En effet, une étude récente démontre que des scientifiques ont pu identifier la seule séquence ADN commune à tous les frelons venu d’Asie. Elle proviendrait d’une seule et unique reine venue de Chine !!!

C’est l’hypothèse soulevée par des chercheurs dans un article publié dans une revue de presse. Des scientifiques auraient donc identifié une séquence ADN exactement identique à tous les frelons étudiés en France.

Un seul frelon pour les gouverner tous

Dans une logique de reproduction naturelle, l’absence de diversité génétique condamne toute une population à l’extinction à cause de la consanguinité. Mais c’est en fait tout l’inverse qu’il s’est produit avec cette invasion de frelon.

Certains chercheurs en sont arrivés à la conclusion que l’unique femelle fondatrice aurait été fécondée par plusieurs mâles différents, avant son arrivée en Europe. Ce facteur aurait permis à l’invasion du frelon d’exister, en lui offrant un patrimoine génétique complet pour permettre à cette espèce de s’adapter et de conquérir le monde entier.

Carte invasion du frelon

L’invasion du frelon ne s’arrête pas à notre pays, car c’est maintenant une grande partie de l’Europe et même l’Amérique du Nord qui sont frappés de plein fouet par cet insecte. On estime qu’il gagne chaque année environs 150km de territoire avec une préférence pour les endroits tempérés.

Le début d'une invasion de frelon mondiale

Comme tous les frelons qui sont nuisibles en Europe, l’invasion de ce frelon nous parvient tout droit d’Asie. Son introduction dans notre territoire est certainement accidentelle. C’est en faisant importer des produits venus de Chine, que le malandrin se serait introduit dans nos régions. Le climat Européen étant quasiment identique à celui de ses forêts natales, il s’adapte à merveille dans nos contrées. Aperçu pour la première fois vers Bordeaux en 2003, il s’est depuis installé jusqu’en Belgique où un énorme nid de frelon a été découvert en 2009.

Dans de nombreux cas, il ne présente pas d’agressivité naturelle envers l’Homme, mais il attaquera sans relâche si vous vous approcher de son nid ou s’il se sent menacé. Étant très peu attiré par la lumière, il y a de forte chance pour que vous n’en croisiez jamais dans vos maisons. Et c’est une bonne nouvelle, car les piqûres de ce frelon sont très dangereuses dans le cas de piqûres multiples, d’allergie au venin ou si une piqûre est placée proche des muqueuses.

Comment le reconnaître ? C’est très simple, le frelon venue d’Asie est un insecte volant très imposant, de couleur marron, avec des ailes aux taches brunes et des pattes teintées de jaunes. Si vous voulez être sur de le différencier des autres, ce frelon possède la partie supérieure de l’abdomen foncé, presque noir, et la partie inférieure entièrement jaune orangée.

Un vrai danger pour les apiculteurs

Alors que les abeilles se nourrissent de pollen, le frelon, lui, se nourrit d’abeilles…
 
L’invasion du frelon n’a pas causé beaucoup de dégâts dans l’écosystème,  mais le fait de décimer des hordes d’abeilles à lui seul, pose un réel problème. Il s’attaque essentiellement aux abeilles Européenne, pour cela il a une stratégie bien rodé.
 
Le frelon venu d’Asie agresse les abeilles en les
attendant en vol stationnaire à la sortie des ruches. Une fois coincé entre ses énormes mandibules, il les décapite sans le moindre respect, les dépèce et ramène essentiellement leur thorax sous forme de bouilli afin de nourrir ses larves. Seul, le frelon peut tuer une abeille en quelques secondes, mais lorsque ils s’y mettent à plusieurs, ils peuvent aisément détruire une ruche entière en quelques heures. Le principal problème qui se pose est que les abeilles, dont le frelon se nourrit, reviennent essentiellement pour alimenter la colonie. Nous nous heurtons alors à une double problématique, l’éradication des abeilles et un manque certain de nourriture pour les survivantes de la ruche.
 
La suite est encore plus glauque, une fois que le frelon a supprimé les abeilles gardiennes, il pénètre sournoisement dans la ruche pour s’attaquer au couvain afin de terminer son éradication. On peut donc clairement affirmer que l’invasion du frelon venu d’Asie est nocive pour l’écosystème Occidental. Car, en éliminant autant d’abeilles, il est en train continuer un bien triste dessein, le déséquilibre de toute la flore et la faune. Vous n’êtes pas sans savoir que l’abeille est un insecte indispensable à notre survie. Pollinisatrice de plus de 25 000 espèces de plantes rien qu’en Europe, plus de 45% des fruits et légumes sont pollinisés grâce aux abeilles. Elle joue un rôle primordial dans l’équilibre planétaire et c’est à nous de réparer nos erreurs afin de la sauver. Aujourd’hui plus que demain, notre devoir est de veiller à ce que le frelon arrête son massacre, car n’ayant aucun prédateur naturel, il ne s’arrêtera pas sans notre aide. Pour cela, rien de plus simple, armez-vous de pièges à frelon et partez à la capture du plus gros insecte prédateur Européen.