Publié le

La piqûre du frelon

Que faire contre la piqûre du frelon ?

Beaucoup plus gros que la guêpe et très agressif, quand le frelon pique, il injecte une dose élevée de venin qui vous laisse une forte douleur. Il peut également piquer à plusieurs reprises et vous pouvez voir apparaître rapidement un gonflement. Une seule piqûre du frelon peut amener à une réaction plus ou moins intense. Le venin que possède cet insecte comporte des acides aminés, des peptides, des amines et des enzymes ce qui peut entraîner de fortes réactions.

Venin de piqure du frelon

En cas de piqûre, la première chose à faire est de retirer le dard à l’aide d’un couteau ou des ongles. Pour ne pas risquer de propager d’avantage le venin, évitez d’enlever le dard avec une pince à épiler, car celle-ci pourrait venir percer la glande à venin. Si vous disposez d’une pompe à venin, utilisez-la pour en éliminer une grosse partie qui peut rester sous la peau. Le venin du frelon étant thermolabile, il est très sensible à la chaleur. Vous pouvez donc sans vous brûler stopper la progression du venin et de la douleur avec un briquet ou un sèche-cheveux. Une fois le dard et le venin enlevés, il va être primordial de retirer vos bagues et bracelets pour ne pas gêner la circulation sanguine en cas de gonflement.

Pour diminuer la grosseur, appliquez sur la zone piquée une poche de froid ou un glaçon. Afin d’empêcher une infection locale, pensez à bien désinfecter au savon ou à l’antiseptique l’endroit où vous avez été piqué. Si vous souhaitez soulager la douleur déclenchée par la piqûre du frelon, vous pouvez aussi mettre 1 à 2 gouttes d’huile essentielle de lavande aspic pure, plusieurs fois dans la journée. Si la douleur, le gonflement ou la rougeur s’aggrave dans les jours qui suivent la piqûre du frelon, n’hésitez pas à prendre un antidouleur et à consulter un médecin.

Quel danger représente le frelon ?

Le soir, si le frelon aperçoit une fenêtre éclairée, il y a des risques qu’il s’invite chez vous. Une fois à l’intérieur, il se sentira piégé et deviendra alors agressif avec tout ce qui est mouvement dont les personnes présentes. C’est dans ces moments-là que le frelon se sent attaqué et qu’il va piquer. Si en général la piqûre du frelon est très douloureuse, mais sans gravité, chez certaines personnes allergique la piqûre peut s’avérer mortelle.

En effet, le risque principal est que ce venin peut déclencher une réaction allergique. Souvent, la personne qui se fait piquer ne sait pas si elle est allergique et c’est lors de la première piqûre du frelon qu’elle s’en aperçoit. C’est l’enzyme présent dans le venin qui entraîne la formation d’immunoglobulines et qui peut provoquer des réactions allergiques. Dans les cas les plus graves, certaines personnes peuvent ressentir des symptômes tels que des vomissements, des frissons, des nausées, des maux de tête, de la fièvre ou une difficulté à respirer. Si vous repérer un de ces symptômes, consultez de toute urgence ou appelez le 15. Les risques les plus graves que vous encourez en vous frottant à la piqûre du frelon sont l’œdème de Quincke et le choc anaphylactique. En effet, si un traitement rapide et adapté n’est pas pris à temps, le choc cardiovasculaire ou l’obstruction des voies respiratoires peuvent entraîner la mort. Certains professionnel vous propose des piège à frelon efficace pour vous protéger de cet insecte. N’hésitez pas à les contacter pour connaître tous les danger que représente le frelon.

Publié le

La différence entre le frelon et la guêpe

Comment différencier le frelon de la guêpe ?

Cela semble facile de reconnaître un frelon d’une guêpe et pourtant, il n’est pas toujours aisé de les différencier. La piqûre est l’un des points communs qu’ils ont ! Pour ne plus vous tromper, identifions ensemble quelle est la différence entre le frelon et la guêpe.

La guêpe

Differiencer la guepe du frelon

En ce qui concerne la guêpe, vous pourrez l’identifier car elle possède un corps d’une couleur jaune vif, souligné par des lignes noires très prononcées. Mais la principale différence entre le frelon et la guêpe réside dans leur taille. Pas très grandes, les guêpes mesurent entre 14 et 20 mm. Vous pourrez également remarquer que le thorax est bien démarqué de l’abdomen. C’est d’ailleurs grâce à cela qu’on leurs doit la célèbre expression « avoir une taille de guêpe ». Comme l’abeille, la guêpe à un vol peu bruyant. Pour constituer son nid, la guêpe va essentiellement utiliser des écorces de bois qui vont être consolidé avec la salive pour le renforcer. Une fois sec, le résultat va avoir l’apparence d’une pâte de papier de couleur grisâtre qui sera très résistante à l’eau et en forme d’ovale. Attirées par la nourriture sucrée, si elles sont en trop grand nombre, elles peuvent devenir un réel danger. Les piqûres étant inoffensives pour l’humain hormis chez les personnes allergiques, elles restent tout de même très douloureuses.

Le frelon

Concentrons-nous à présent sur le frelon, dont le palmarès de l’agressivité lui revient sans hésiter. Depuis 2003, cette espèce nuisible à migré en France. Les nids de frelon ne cessent d’augmenter chaque année, il est donc important de s’en débarrasser dès l’apparition du premier nid. Beaucoup plus dangereux que la guêpe, il peut être très utile de s’informer sur cette espèce avant de vouloir passer à l’action.

Jusqu’à trois fois plus gros qu’une guêpe, le frelon à des pattes jaunes et un corps qui se caractérise par une couleur noire prédominante, entourée d’une bande jaune orangée. Lorsque le frelon vous pique, il ne perd pas son dard et peut donc répéter son geste à plusieurs reprises jusqu’à épuisement de sa poche à venin. La piqûre du frelon est très douloureuse, voire mortelle sur une personne étant allergique. En effet, le dard peut vous perforer la peau et plonger jusqu’à 5 mm de profondeur ! Très menaçant pour l’homme, il est fortement conseillé de faire appel à des professionnels pour détruire les nids. Destructeur de ruches d’abeille, il s’en nourrit, malgré qu’elle soit déjà en voit d’extinction dans plusieurs pays dans le monde.

Comment lutter contre le frelon et la guêpe ?

Comme vous l’avez vu, la différence entre le frelon et la guêpe est vraiment infime. L’un étant tout de même plus mortel que l’autre. Pour pouvoir se défaire de ces nuisibles, il va falloir être prudent et employer les bons moyens pour éviter tous les dangers. En effet, il ne faut pas croire qu’armer d’un insecticide et protégé d’une tenue spécifique ou de la tenue classique de l’apiculteur vous allez gagner contre ces ennemis. Vous pourrez également fabriquer tous les pièges et appâts possible, vous n’éliminerez qu’une infime partie de la colonie. Il vous faudra en plus de cela répéter l’opération à plusieurs reprises pour arriver à vos fins, ce qui peut être vite décourageant. Doté d’une efficacité prouvée par les professionnels, le piégeage de chez piege-a-frelon.fr vous garantit une capture massive de ces insectes dangereux pour vous et vos récoltes. Afin, d’augmenter vos prises et agir en toute sécurité, vous pouvez ajouter un appât sélectif composé uniquement de produits naturels qui n’attire pas les abeilles et donc qui reste entièrement écologique. Grace à sa facilité d’entretien et son plastique anti-UV une fois vos pièges posés, vous n’aurez plus à vous en soucier.

Crédit photo : David Hablützel

Publié le

3 pièges à frelon à faire soi-même

Fabriquer un piège à frelon fait maison

Tous les experts vous diront la même chose, une fois que les frelons sortent d’hibernation, cela peut vite devenir ingérable. Avant de vivre une invasion de frelons, il est fortement recommandé de poser des pièges à des endroits stratégiques pour limiter leur propagation et les dégâts qu’ils pourraient causer. Si vous ne voulez pas être envahi durant la saison chaude, il est conseillé de prendre le problème au sérieux. À la place de partir à la recherche des nids ou de faire appel à un professionnel, nous vous conseillons de poser des pièges à frelon à proximité des lieux infestés. Mais les pièges à frelon à faire soi-même sont-ils réellement efficaces ?

1. Le piège en bouteille en plastique

Matériel nécessaire :

  • 1 bouteille en plastique
  • 15 cl de bière brune
  • 10 cl de sirop aux fruits
  • sucré
  • 1 couteau
  • 1 tournevis
  • 1 briquet

Fabrication :

Avec votre couteau, découpez le haut de votre bouteille. Préparez votre mélange en versant la bière ainsi que le sirop au fond de la bouteille. Retirez le bouchon en plastique de la bouteille et enfoncez le goulot dans le corps de votre bouteille, en appuyant pour qu’il tienne bien. À l’aide d’un briquet, faites chauffer l’embout d’un tournevis et faites 2 trous latéraux en haut de la bouteille pour pouvoir y passer une ficelle. Accrochez vos pièges à frelon à faire soi-même aux arbres pour maximiser les captures.

Ce type de piège à frelons fait maison vous permet une réalisation à moindre coût, mais qui malheureusement reste très fastidieux à entretenir. Une fois le piège remplie, il faut alors le jeter et en fabriquer un nouveau et ce à chaque fois.

2. Le piège carré en plastique

Matériel nécessaire :

  • 4 bouteilles en plastique
  • 1 boite avec son couvercle (ex : boîte à bonbon)
  • Du papier absorbant
  • Du sirop de cassis
  • 2 bouteilles de panaché
  • Un fond de vinaigre
  • Du mastic
  • 1 tournevis
  • 1 briquet

Fabrication :

Coupez le haut de vos 4 bouteilles avant d’enlever les bouchons en plastique des bouteilles. Percez délicatement sur les 4 cotés latéraux de votre boîte des ronds, pour y insérer vos goulots de bouteilles. Collez ensuite les goulots sur les 4 trous (1 par face) de votre boîte avec du mastic. Préparer votre appât dans un contenant qui se composera de sirop, de panaché et de vinaigre. Une fois, votre mélange prêt, imbibez votre papier absorbant de cette mixture et mettez le au fond de votre boîte au milieu de vos 4 bouteilles. Faites chauffer votre tournevis pour pouvoir percer 2 trous de chaque côté de la boite afin d’y faire passer une ficelle. Refermer votre boite et suspendez la à l’endroit désiré. Pour réaliser ces pièges à frelon à faire soi-même, il vous faudra compter un peu plus de 30 min.

Ce type de piège maison à l’avantage d’être réalisable avec que des objets de récupération, mais il demande beaucoup de patience pour la fabrication et n’est pas des plus efficaces pour sélectionner nos ennemis les frelons.

3. Le piège à frelon à monter soi-même

Grace à ce piège à frelon à faire soi-même, vous gagnerez un temps précieux. Très facile à monter, il suffit ensuite de mettre votre appât à frelon à l’intérieur et de le placer à l’endroit que vous souhaitez. En effet, le piège à frelon de chez piege-a-frelon.fr est très compétent par rapport aux autres pièges à frelon à faire soi-même. Il demande très peu d’entretien et possède une très grande rentabilité. De plus, votre appât se conservera mieux que dans un piège réalisé par vos soins. Dotez d’un panier intérieur, il vous suffira simplement de jeter les insectes capturés et de replacer ce dernier dans votre piège. Une fois votre panier vidé, il est de nouveau prêt à faire de nouvelles captures. Grâce à ce piège, vous allez attraper beaucoup de frelons sans effort.

Publié le

Que faire contre la mouche de la cerise ?

La mouche de la cerise est un insecte qui vient pondre dans les cerises qui commencent à mûrir. Pour savoir si votre arbre est infecté, il vous faudra inspecter régulièrement vos cerisiers dès l’apparition de vos premières cerises. Les premiers signent d’infection, peuvent ne pas être visibles, mais vous pourrez voir que vos cerises commencent à brunir et à flétrir. Par la suite, votre fruit va continuer de pourrir de l’intérieur, l’asticot issu de la ponte va apparaître et votre récolte de cerises sera abîmée.

Jusqu’à présent, plusieurs méthodes connues pour limiter les dégâts sont encore utilisées par quelques agriculteurs. Il s’agit de ne pas laisser de fruits mûrs sur l’arbre et d’enlever immédiatement ceux tombés au sol, ou alors d’étendre une bâche au pied du cerisier pour éviter que les larves s’y réfugient. Malheureusement, ces méthodes demandent beaucoup d’attention et d’entretien et restent impuissantes face à ces insectes. Afin d’éviter les attaques de la mouche de la cerise, la méthode la plus efficace consiste à poser des pièges à mouches autour des cerisiers infectés. Cette technique permettra de stopper la propagation de l’insecte ravageur.

Piège pour mouche de la cerise

Comme chaque année, c’est un grand plaisir de récolter les cerises lorsqu’elles sont bien mûres. Mais ce moment de plaisir peut vite être gâché par la présence de la mouche de la cerise. Découvrez comment protéger vos oliviers efficacement.

Il existe plusieurs pièges différents pour limiter les infestations. D’ailleurs, il est important de détecter la présence de ces ravageurs et d’intervenir rapidement avec la pose de piège à mouche. Par prévention, vous pouvez-vous même fabriquer ces pièges, mais ils ne seront pas autant efficace qu’un piège conçu spécialement pour cet insecte.

Le plus connu et le plus facile à réaliser et celui en bouteille en plastique contenant un appât quelconque. Pour le réaliser, il vous suffit de couper le haut d’une bouteille en plastique, de la retourner sur sa base, afin de former un goulot. Ajoutez un appât à forte odeur comme du fumier de poule ou de la viande, votre piège est alors prêt à être utilisé.

Le piège le plus utilisé et que vous trouverez facilement dans le commerce est le piège à glu. Même s’il est facile à poser et très bon marché, ce piège est une catastrophe écologique. En quelques heures, vous pourrez trouver des quantités énormes d’insectes collés sauf des mouches de cerisier. Vous vous retrouverez encore avec des fruits véreux et votre récolte sera définitivement perdue. Nous vous recommandons vivement l’achat de pièges professionnels, comme le piège à mouche de chez Piege-a-frelon.fr qui est réutilisable et très résistant. Il est également recommandé pour l’agriculture biologique. De plus, ce piège est très facile à utiliser. Ne laissez pas la chance à la mouche de la cerise d’envahir vos cerisiers !

Traitement de la cerise

Un traitement chimique pour lutter contre la mouche de la cerise est vraiment déconseillé, car celui-ci touche indirectement la chair du fruit. En effet, les insecticides s’infiltrent au plus profond du tissu de la plante et sont transportés directement par la sève. Certes, c’est une méthode qui peut se révéler efficace, mais qui est également très toxique et non écologique. De plus, si l’insecte ne consomme pas directement le fruit ou la plante le traitement n’aura aucun effet sur lui.

Publié le

Le frelon tueur d’abeilles

Pourquoi le frelon tue les abeilles ?

Nous savons maintenant que le frelon venu d’Asie s’est introduit par accident en France vers 2005. En effet, il est arrivé avec l’aide d’un bateau transportant de la marchandise venant de Chine. Il est aujourd’hui très connu des Français et a envahit les deux tiers du territoire. Il est devenu l’ennemi numéro un des apiculteurs qui à ce jour ont beaucoup de mal à se débarrasser de ce nuisible afin de protéger leurs abeilles. Mais savez-vous pourquoi le frelon tue les abeilles ?

Après plusieurs années et grâce à plusieurs études, l’une des principales causes de l’extinction des abeilles est le frelon asiatique.

Même avec l’aide des apiculteurs, les abeilles n’arrivent pas à se défendre contre ces attaques féroces. Le frelon, qui fait plus de 10 fois la taille d’une abeille et qui est beaucoup plus puissant, va être son plus grand prédateur car il peut en tuer jusqu’à 35 à la minute. Grâce à cette supériorité, quelques frelons suffisent à décimer une colonie toute entière. L’abeille, qui est une grande source de protéine pour le frelon, reste son aliment favori. Mais leur miel est également très apprécié par cet insecte, car il lui permet de nourrir ses larves. Voila donc pourquoi le frelon tue les abeilles.

Comment lutter contre l'invasion du frelon ?

Le frelon est une espèce très envahissante et très inquiétante écologiquement parlant, il est capital de réduire sa population pour le bien de notre biodiversité. Maintenant que vous savez pourquoi le frelon tue les abeilles, découvrez comment lutter contre cet insecte. En cas d’attaques et d’invasion de frelon, nous vous recommandons de poser des pièges à frelon au plus vite pour limiter les dégâts. Le piégeage va vous permettre de diminuer l’impact sur les autres espèces et d’exterminer des colonies de frelons. Les pièges doivent être mis à des endroits stratégiques et posés dès le début de la saison estivale. Les pièges à frelon et les appâts à frelon reste la meilleure manière pour diminuer une population de frelon.

Piege a frelon sans biere

Détruire les nids de frelon et ainsi les colonies qui vivent à l’intérieur et également une bonne pratique pour lutter contre l’invasion du frelon. Par contre, la détection des nids est un procédé très difficile car ils sont souvent très bien cachés. Pour que cette solution soit vraiment efficace, il faudrait pouvoir détecté tous les nids d’une zone avant leur reproduction au mois d’octobre. Étant actif essentiellement la journée, il sera préférable de détruire les nids durant la nuit ou juste avant le lever du jour.

Actuellement, la méthode qui a montré le plus d’efficacité pour lutter contre le frelon est le piège à frelon sélectif. Posé au bon moment et au bon endroit, il permet de capturer les reines frelon avant leur nidification, sans reine il n’y aura donc pas de nid cette année. Pour cela, il faut utiliser un appât à frelon sélectif, qui va repousser les abeilles et autres insectes pollinisateurs. Grâce a cette dernière technique, vous participerez au rétablissement progressif de notre écosystème en France.

Pourquoi nos abeilles ne savent pas se défendre ?

Comme vous le savez surement, l’abeille est très importante pour la flore et pour la biodiversité. En effet, elles assurent le maintien de la survie des cultures et des plantes. Il est donc important de pouvoir préserver nos amis le plus longtemps possible. À ce jour, l’abeille asiatique à mis au point quelques stratégies de défense pour lutter contre les attaques du frelon, mais pas notre abeille Européenne.

Une de leur riposte favorite va être de former comme un tapis d’abeille à l’entrée de la ruche pour repousser le frelon. Elles se regroupent en masse pour créer une forme impressionnante et décourager l’adversaire de venir les attaquer. Une autre de leur contre-attaque va être de former une boule massive autour du frelon en agitant fortement leurs ailes, ce qui va générer une forte chaleur humide qui va dissuader, voire même tuer le frelon.

Malheureusement, des études ont montré que jusqu’à présent aucune des stratégies misent en placent par nos abeilles n’étaient suffisante pour détruire ce frelon venu d’Asie.

Publié le

Lutter contre la mouche de l’olive

La principale menace pour un olivier est sans aucun doute son ennemie jurée : la mouche de l’olive. En effet, cet insecte est un grand prédateur pour les olives, il peut causer des dégâts majeurs et détruire toute une récolte. Cette mouche fait partie de la famille des Tephritidae qui est la même famille que les autres dévastateurs d’arbres fruitiers, comme la mouche de la cerise par exemple.

La mouche de l’olive, qui peut vivre jusqu’à plus de 8 mois, peut parcourir des dizaines de kilomètres par jour afin de se nourrir. La femelle, va pondre plus de 400 œufs durant la saison. Pour cela, elle va pondre son œufs directement dans le fruit de l’olive se qui laissera place à un asticot, quelques jours plus tard. Elle va alors se servir de l’olive comme nid et comme d’un système de développement pour sa larve, ce qui va venir infecter l »olive. En France, depuis plusieurs années, on connaît une grande invasion de cet insecte nuisible. Cette dévastation des oliviers est aussi rapide, car en une seule saison, la mouche de l’olivier va pouvoir créer 3 à 6 générations d’insectes.

Comment lutter contre la mouche de l'olivier ?

Pour savoir comment lutter contre la mouche de l’olive, il faut déjà savoir la reconnaître. Une fois adulte, la mouche de l’olive peut mesurer entre 3 à 6 mm. Son abdomen est toujours de couleurs brun-orangé parsemé de petites taches noires. Quant à son thorax, il va être plus foncé et contenir des bandes plus claires.

Pour lutter contre cet insecte invasif, la solution qui reste la plus efficace est le piégeage. Utilisé de façon intelligente, en disposant plusieurs pièges  à mouches à des endroits stratégiques, cette technique aidera efficacement à ralentir l’invasion de l’insecte. Le faible coût et la durabilité des pièges professionnels vont permettre de lutter contre la mouche de l’olive sans vider son porte-monnaie.

Traitement bio contre la mouche de l'olive

Il existe des traitements biologiques pour lutter contre la mouche de l’olivier.

La première solution biologique contre la mouche est l’argile. En effet, l’argile a déjà démontré toute son efficacité pour repousser temporairement la mouche dévoreuse d’olive. Cependant c’est un produit qui reste uniquement préventif, il va donc pas s’attaquer au problème en détruisant les colonies de mouches. De plus, pour que ce traitement fonctionne, il va falloir constituer une barrière en argile sur les zones à risques et la renouveler tous les mois. Dans tous les cas, pour avoir un résultat optimal il est recommandé de coupler cette technique avec du piégeage massif en bordure des oliviers.

D’ailleurs la seconde solution biologique pour lutter contre la mouche de l’olive est le piège à mouche. L’utilisation de plusieurs pièges comme technique de piégeage massif possède le meilleur rendement d’efficacité, comparé aux autres techniques connues à ce jour. Pour cela, disposez les pièges à mouches directement dans les arbres infectés. N’hésitez pas à en ajouter plus que de raison, afin de maximiser les captures et ainsi protéger vos plantations. Aussi, il est indispensable d’utiliser un appât à mouche puissant à base de phéromone, pour stopper ou prévenir la destruction des olives rapidement.

Piège à l'unité

18,90Ajouter au panier

Piège x5

59,90Ajouter au panier

Piège x10

99,90Ajouter au panier

Publié le

Comment construire un piège à mouche ?

Dès que la belle saison arrive, rien à faire les mouches envahissent votre maison et viennent perturber votre tranquillité. Comme chaque année vous savez que cela va être difficile de s’en débarrasser et que vous allez passer votre temps armée d’une tapette à mouche. Non seulement les mouches sont très agaçantes, mais de plus, elles véhiculent des germes pathogènes. La chaleur, l’humidité, mais aussi les odeurs sont sources d’attraction pour les mouches comme les poubelles, les éviers ou les aliments. Le meilleur moyen pour se protéger, c’est de construire un piège à mouche soit-même.

Pour éviter de passer toute la saison à chasser la mouche, il existe heureusement des solutions simples, économique et écologique pour vous débarrasser enfin de cet insecte si exaspérant. Pour attraper les mouches en extérieur comme en intérieur, il suffit de les piéger. De nos jours, il existe toute sorte de pièges basiques contre la mouche. Voici quatre solutions sur comment construire un piège à mouche artisanal.

Solution 1 : Fabriquer un piège à mouche en bouteille en plastique

Le principe est basique, il suffit d’attirer la mouche dans un contenant avec du liquide et l’y enfermer pour qu’elle se noie. Parmi tous les pièges à mouches fabriquer à la main, le plus connu est sans doute le fameux piège en plastique. La conception de ce dernier reste très facile, mais jusqu’à présent peu efficace.

Pour construire ce piège à mouche en bouteille en plastique, Il vous suffit de couper une bouteille en deux et de mettre au fond un appât qui pourra attirer les mouches et dans lequel elles se noieront. Il vous faudra renouveler l’opération aussi souvent que l’appât dégagera moins d’odeur ou que le piège sera plein.

Solution 2 : Construire un piège à mouche en bocal en verre

Le second piège a mouche à construire soit-même est celui qui est fabriqué à partir d’un contenant en verre comme un bocal, par exemple. Comme pour le piège à mouche en plastique, il faut mettre un appât à mouche dans le bocal. Ensuite, il suffira d’étirer du film alimentaire sur le haut du bocal et de le maintenir par par un élastique pour faire en sorte que le bocal soit totalement fermé. Pour terminer, faites plusieurs trous de la taille d’un crayon directement dans le plastique.

Ainsi, les mouches attirés par l’appât pourront passer par le trou et se retrouveront piégées. Comme pour le premier piège, il faudra systématiquement vider le contenu et changer l’appât à l’intérieur du bocal aussi souvent que nécessaire.

Solution 3 : Placer des pièges collants en papier

Le piège à mouche fait à partir de papier collant est un peu plus difficile à réaliser et n’est pas la solution la plus esthétique. De plus, il faut le renouveler très régulièrement.

Pour commencer, mélangez du miel chauffé avec un peu d’eau pour créer la colle Découper ensuite une feuille de papier en 2 parties. Enduisez les morceaux de feuilles du mélange collant préparé au préalable et laisser sécher. Enfin, accrochez les morceaux en hauteur dans la trajectoire des mouches. Renouvelez les papiers régulièrement, une fois que ceux-ci sont devenus moins collant.

Solution 4 : Utiliser un piège à mouche professionnel

Piege a mouche domestique

Construire un piège à mouche soit-même peut être une bonne solution pour se débarrasser des mouches, mais il demande du temps et de l’entretien. De plus, le moyen le plus efficace et pratique reste le piège à mouche professionnel. Il vous permettra de ne plus avoir recours aux insecticides chimiques qui polluent notre atmosphère et de ne plus passer son temps à bricoler toutes sortes de pièges temporaires.

Le piège à mouche de Piege-a-frelon.fr reste la solution la plus pratique pour se débarrasser des mouches durablement et écologiquement. De plus, ces pièges sont fabriqués entièrement en France ! Pour accélérer et optimiser vos captures, vous trouverez également des appâts pour le piège à mouche. Ils sont fabriqués à partir de produits naturels et ont été étudiés pour libérer une odeur qui attirera ces insectes sur une très grande distance.

Publié le

Que faire contre un nid de frelon ?

Ne vous fiez pas à sa petite taille, car mesurant plus de 40 mm le frelon venu d’Asie est redoutable. En effet, c’est un un dangereux insecte volant qui va faire son nid dans les jardins et les maisons. Il est agressif envers l’Homme, mais surtout envers les abeilles. Il cause des dégâts important sur la biodiversité, ce qui fait de lui une très grande menace pour notre avenir. C’est pourquoi il faut rapidement détruire tout nid de frelon avant qu’il ne soit trop tard,

L’espèce qui, au fil des années, s’est très bien acclimatée, a réussi à se multiplier du à une absence de prédateurs et à une forte reproduction. Le frelon asiatique peut piquer et cela peut être très douloureux ou même mortel dans certains cas. L’accumulation de piqûres de frelon peut entraîner un gonflement, il est donc important de réagir vite et contacter les pompiers ou se rendre aux urgences.

Un nid plus dangereux qu'il n'y parrait

S’il vous arrive de vous retrouver devant un nid, il est important de savoir comment réagir. Mais alors que faire contre un nid de frelon ?

Souvent, la découverte d’un nid se fait par surprise et ne se fait pas sans danger, bien au contraire. Pour votre sécurité, restez à plus de 6 mètres du nid de frelon.Il est capital aussi de tenir vos animaux domestiques éloignés, car leur piqûre s’avère très dangereuse pour eux aussi.

En aucun cas, ne prenez pas le risque de détruire le nid de frelon vous-même. Il est primordial de faire appel à des professionnels. Mais une seconde solution qui, de plus reste écologique, s’offre à vous : placer des pièges à frelon tout autour du nid tout en restant à distance. Vous aurez peut-être la chance de capturer la reine et ainsi de mettre un terme à la survie de la colonie. Vous l’aurez compris, il faut réagir très vite et ne pas perdre de temps pour se débarrasser d’un nid de frelon.

Comment reconnaître un nid de frelon

Quand la femelle fondatrice sort d’hibernation, elle va pouvoir démarrer la construction de son nid. Au départ la reine sera seule a bâtir le nid en attendant les premières naissances dans ces cas on l’appelle le nid primaire.

Mais dès la première naissance, les choses vont vite s’accélérer. Leur nombre va s’accroitre, la ponte triplé de vitesse et le nid va s’agrandir. La notion d’un nid primaire est rapidement abandonnée et laisse place à un imposant nid de frelon agressif.

Il est simple de reconnaître la création d’un nid de frelon grâce au bruit. Le bruit peut être discret mais suffisamment audible pour détecter sa présence. Lorsque vous aurez identifié la zone, il sera facilement observable en pleine lumière.

Le nid de frelon asiatique est construit en majorité en hauteur à plus de 8 mètres d’altitude puis est plutôt de forme sphérique. Il peut être facilement repérable puisqu’il peut mesurer jusqu’à 1,50 mètres de haut. Le diamètre quant à lui peut mesurer plus de 40 cm. La plupart du temps, le nid se situe proche d’une zone d’eau, car l’eau est nécessaire à la construction de celui-ci. Sa zone de préférence reste la cime d’un arbre. Il se constitue en grande partie de bois tendre et d’écorces. L’entrée du nid de frelon est quant à elle située sur le coté.

Publié le

Quand poser un piège à frelon ?

Le frelon est un insecte qui se développe à une allure folle, il aura envahi tout le pays avant même qu’on est eu le temps de le stopper. C’est pourquoi, il faut savoir agir très efficacement et très vite si vous voulez avoir une chance de l’éradiquer de votre jardin ou de vos vergers. Pour cela, encore faut-il savoir quand poser un piège à frelon. Vous avez la possibilité de fabriquer vous-même votre piège, mais nous vous conseillons fortement d’acheter un piège à frelon efficace chez un professionnel.

Piéger la reine frelon au bon moment

Ce n’est pas avant l’arrivée de l’hiver que les reines frelons fondatrices referont leur apparition et c’est à ce moment qu’il faudra être prêt à poser un piège à frelon (ou même plusieurs). C’est en effet à cette période de l’année que les jeunes femelles quittent leur nid pour trouver une abris plus chaud où attendre les nouvelles chaleurs. Fort heureusement pour nous, tout le reste de la colonie va périr, tuer par le froid et par le manque de nourriture. C’est alors que le structure du nid se dégrade, par manque d’entretien et le nid de frelon s’écroule entièrement.

Lorsque les températures vont atteindre les 12 °C, les reines frelons sortiront de leur hibernation hivernale pour aller faire le plein de sucre et de protéine. C’est quand les températures remontent qu’il faut poser un piège à frelon, généralement autour du début du mois de février, suivant les régions. A partir de cet instant, les femelles vont relancer un nouveau cycle infernal pour toute une année. Chacune d’entre elle fondera sa propre colonie en commençant par la construction d’un nouveau nid de frelon. Viendra ensuite la ponte, avec un rythme effréné de 1 à 2 oeuf(s) par jour. Puis le passage tant redouté de la destruction des abeilles afin de nourrir ses larves… 45 jours plus tard, les ouvrières feront leur apparition pour rapporter plus de nourriture et construire un nid de plus en plus gros.

Quand piéger la reine frelon ?

Comme nous l’avons vu précédemment, il existe une période précise où  la reine frelon est complètement seule pour assurer la survie de sa nouvelle colonie. C’est durant cette période, de début février à mi-mai, qu’il faudra poser un piège à frelon dans votre jardin. Si vous possédez un verger, nous vous conseillons l’utilisation de plusieurs pièges par arbre fruitier.

En effet, contrairement aux abeilles, la reine frelon doit préparer et fabriquer la nouvelle colonie à partir de zéro, c’est pourquoi elle sera plus souvent dehors, à faire des aller-retour vers son nid. Par contre, une fois que les larves auront grandi, la femelle frelon ne sortira plus de son nid et sera remplacée par les ouvrières (beaucoup plus agressives que leur reine). A partir de ce moment là, il sera trop tard… Avec un rythme de 100 oeufs par jour, vous ne pourrez plus rien faire contre cette invasion, à part poser des pièges à frelon dans tous les recoins de votre jardin et prier.

Vous l’aurez donc compris, le moment idéal pour piéger la reine frelon se trouve de la sortie de son hibernation jusqu’à la mi-mai, où les ouvrières prendront le relais. Bien entendu, ces estimations ne sont valables qu’en fonction du climat de l’année en question. C’est donc pendant cette période qu’elle a besoin de se ressourcer en nutriments et de partir à la recherche de fibres de bois pour la construction de son nid.

Quand vous voulez poser un piège un frelon, faites le en pensant à la reine fondatrice. Dites-vous que si vous la piégée, elle ne fera pas de nid cette année. Si par contre vous apercevez un nid de frelon près de chez vous, c’est qu’elle n’a été piégée par personne. C’est pourquoi poser un piège à frelon seul ne sert à rien. Il faut mobiliser l’entraide de vos voisins lors de la découverte de frelons sur votre territoire.

Où poser un piège à frelon ?

La question la plus répandue sur le sujet est sans doute : Où et quand poser un piège à frelon ?
Nous avons vu ensemble quel était la meilleure période pour piéger le frelon. De plus, il est conseiller de ne pas laisser vos pièges durant toute l’année pour éviter d’attraper d’autres insectes, comme les papillons, indispensables à notre écosystème. Il existe cependant une seconde période de l’année où vous pouvez prétendre à capturer la reine frelon, elle se situe d’octobre à décembre.

L’endroit idéal pour poser un piège à frelon serait en hauteur, suspendu à une branche d’arbre ou posé sur une surface. Il est par contre fortement déconseillé de placer vos pièges près des endroits habités, comme un balcon, le rebord d’une fenêtre, etc. Nous vous rappelons que cet insecte peut-être mortel en cas de réaction allergique, ne le prenez pas à la légère.

Publié le

Frelon ou Bourdon, qu’elle est la différence ?

Dès l’approche du printemps, la température commence à se réchauffer et les premiers insectes font leur grand retour. Mais beaucoup d’entre nous ont des difficultés à différencier les insectes de notre jardin.

Pourquoi est-ce important de faire la différence entre le frelon et le bourdon ? En fait, la méthode d’approche est différente s’il s’agit d’un frelon un d’un bourdon. Ainsi, l’urgence d’agir n’est proportionnelle qu’à l’insecte qui vous dérange. Apprenez à différencier ces insectes pour apprendre comment vous en protéger.

Différencier le frelon et identifier son nid

Frelon ou Bourdon ? Le frelon venu d’Asie est une espèce nouvellement présente en Europe. Trois à quatre fois plus gros que l’abeille, le frelon ne s’attaque pas à plus fort que soit. Il peut ainsi mesurer jusqu’à 38 mm. Son corps est noir, semblable à celui de la guêpe, mais avec une tête beaucoup plus orangée et des pattes jaunes. Ayant déjà bien envahi la France, la Belgique et le Luxembourg, sa présence a également été remarqué en suisse en 2017.

Si vous apercevez ce frelon merci de contacter le plus rapidement possible le Service Sanitaire Apicole et de commencer à poser des piège anti-frelon autour de la zone infectée.

En effet, cette espèce de frelon peut causer d’énorme dégâts dans les vergers en s’attaquant frénétiquement aux fruits sucrés. Il est très agressif, très territorial et en grande progression dans toutes les régions de France. Il participe activement à détruire notre écosystème Européen en tuant les abeilles et en mangeant leur miel. C’est pourquoi il est important de participer à sa régulation en utilisant un piège à frelon efficace et performant. Le choix d’un bon appât à frelon vous permettra d’épargner les abeilles en ne les attirants pas dans le piège.

Comme pour ses cousines les guêpes, le nid du frelon ressemble à une grande boule de papier. Sachez que ce nid ne sera pas réutilisé l’année suivante, il est donc inutile de le détruire si les frelons sont déjà partis.

Différencier le bourdon et identifier son nid

Frelon ou Bourdon ? Le bourdon ressemble à s’y méprendre à l’abeille, mais de taille plus imposante. Il est caractérisé par un corps très velu et trapu et sa taille est peut atteindre les 26 mm. Il possède généralement deux bandes jaunes, une sur le haut de l’abdomen et une sur le thorax. Tout le reste de son corps est noir, sauf l’extrémité qui pointe vers le blanc. Lorsqu’il est en plein vol, il génère un fort bruit caractéristique du bourdon noir.

Le bourdon fait partie des plus précieux pollinisateurs au même titre que l’abeille. Ils garantissent tous les deux la biodiversité des plantes et son indispensable à la survie de notre écosystème. Il a donc un grand rôle à jouer dans la fécondation de plusieurs espèces végétales.

Il a lui aussi a une vie sociale extrêmement développée, comptant des mâles, des ouvrières femelles, et une reine. Par contre sa colonie est beaucoup moins imposante que l’abeille, c’est pourquoi il est important de protéger cet insecte. D’ailleurs, le bourdon ne représente aucun danger pour l’Homme, car uniquement la femelle peut infliger une piqûre, ce qui arrive très rarement. N’étant pas du tout de nature agressive, bien au contraire, ils n’utiliseront leur dard que par auto-défense, lors d’un écrasement involontaire ou si leur nid vient à être dérangé. Malheureusement, comme les abeilles et autres pollinisateur, ils sont en constante diminution.

De manière générale, la couleur du bourdon prédominante est le noir, mais il existe plusieurs espèces. Certaines de couleur jaune et noir et d’autres avec des motifs oranges ou blancs.

Quand l’hiver arrive, seule la reine survit afin de pouvoir fonder une nouvelle colonie. C’est au printemps qu’elle se met à chercher une fissure dans un mur, un nid d’oiseau ou même un trou de souris pour commencer la construction de son nid. Ne posant généralement aucun problème, nous vous conseillons de ne pas détruire leur nid.